haleur


haleur

haleur, euse [ 'alɶr, øz ] n.
• 1680; de haler
Personne qui fait métier de haler les bateaux le long des cours d'eau. « Comme je descendais des fleuves impassibles Je ne me sentis plus guidé par les haleurs » (Rimbaud).
N. m. Remorqueur. Mar. Treuil utilisé pour remonter les filets de pêche.

⇒HALEUR, -EUSE, subst.
A. — Subst. masc., (plus rarement) fém. Personne (ou animal) qui hale les bateaux. Le chant d'un paysan, d'un passeur, d'un haleur des berges (ALAIN, Propos, 1930, p. 916). Il avançait lourdement, traînant son idée fixe, pareil au haleur attelé à une péniche (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 906) :
Comme je descendais des Fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs
RIMBAUD, Poés., 1871, p. 128.
Emploi adj. Plusieurs radeaux chargés de bois se suivirent au fil de la Seine, grise et molle, derrière l'attelage haleur en marche sur la berge (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 529). Tu ne te douterais pas (...) de ce que c'est qu'une rivière de plein rendement, avec ses cris, (...) ses équipages de chevaux haleurs (ARNOUX, Rhône, 1944, p. 186).
B. — Subst. masc. Treuil à vapeur utilisé par les pêcheurs pour ramener à bord leurs filets (Ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
Prononc. et Orth. : [] et [-], fém. [-ø:z] init. asp. V. haler. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1680 subst. masc. « personne qui hale les bateaux » (RICH.). Dér. de haler1; suff. -eur2. Fréq. abs. littér. : 17.

haleur, euse ['alœʀ, øz] n.
ÉTYM. 1680; de 1. haler.
1 (1680). Personne qui fait métier de haler les bateaux le long des cours d'eau. Batelier. || Haleurs attelés à une corde de péniche.
1 Comme je descendais des fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs (…)
Rimbaud, Poésies, « Le bateau ivre ».
2 Il avançait lourdement, traînant son idée fixe, pareil au haleur attelé à une péniche.
Martin du Gard, les Thibault, t. IX, p. 136.
2 N. m. (1931, Larousse). Treuil à vapeur utilisé par les pêcheurs pour remonter leurs filets à bord.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • *haleur — ● haleur nom masculin Remorqueur. Treuil que les pêcheurs emploient pour ramener leurs filets à bord. ● haleur, haleuse nom Personne qui hale les bateaux …   Encyclopédie Universelle

  • haleur — haleur, euse (ha leur, leû z ) s. m. et f. Hommes ou femmes qui, moyennant une faible rétribution, s attellent à la corde des navires ou des bateaux qu on veut faire entrer dans le port, changer de place ou remonter un fleuve. ÉTYMOLOGIE    Haler …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • HALEUR — s. m. (H s aspire.) T. de Rivière. Celui qui hale un bateau. Il faut plus de trente haleurs pour remonter ce bateau …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HALEUR, EUSE — n. m. T. de Batellerie Celui qui hale un bateau …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • haleuse — ● haleur, haleuse nom Personne qui hale les bateaux …   Encyclopédie Universelle

  • Leonce Perret — Léonce Perret Pour les articles homonymes, voir Perret. Léonce Perret …   Wikipédia en Français

  • Léonce Perret — Pour les articles homonymes, voir Perret. Léonce Perret …   Wikipédia en Français

  • Léonce Perret — (Niort, Francia, 13 de mayo de 1880 París, Francia, 13 de agosto de 1935) Actor y director además de guionista, realizador y productor de películas francesas. Léonce Perret d …   Wikipedia Español

  • halor — HALÓR, halori, s.m. (mar.) Muncitor care lucrează la halajul navelor. – Din fr. haleur. Trimis de gall, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  halór s. m., pl. halóri Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  HALÓR …   Dicționar Român

  • Canal d'Orléans — Le canal d Orléans à Chécy. Caractéristiques Longueur 78,65 km Gabarit versant Loire …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.